Prenez note que les côtes à l’ouest sont fermées.

 

 

 

 
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15
Javascript Change Background Image by WOWSlider.com v2.0
 INFORMATIONS À LA POPULATION 
 ADMINISTRATION 
 PROTECTION INCENDIE 
 HYGIÈNE DU MILIEU 
 VIDANGE DE FOSSES SEPTIQUES 
 CONTRATS MUNICIPAUX 
 URBANISME 
 ENVIRONNEMENT 
 BIBLIOTHÈQUE CHARLES-E. HARPE 
 LIENS UTILES 
 INTRANET 
Page précédente
Histoire

SAINT-AUBERT 1858-2008
150 ANS D’HISTOIRE

26 mars 1856 : Érection canonique

5 août 1856 : Bénédiction de la première pierre de l’église

Construction de l’église et de la sacristie par l’entrepreneur et architecte Hébert et le charpentier J.B. Legros (dit Saint-Laurent), sous l’égide de Louis Parant, curé de Saint-Jean Port-Joli.

En l’honneur de Philippe-Aubert-de-Gaspé et de sa famille, la nouvelle paroisse est mise sous le patronage de Saint-Aubert, évêque de Cambray et d’Arras, en France, reconnu pour son zèle et sa grande piété.  Depuis son érection, la fête patronale était célébrée le 13 décembre, mais en raison de l’instruction du « Calendria particularia » de la Sacrée congrégation pour le culte divin en 1970, le nom d’Aubert, évêque de Cambray est retiré du calendrier liturgique.  Il sera remplacé par celui de Saint-Aubert, évêque d’Avranches qui fit ériger une église sur le mont Saint-Michel sur l’ordre de l’archange Saint-Michel.  Elle est désormais célébrée le 10 septembre.

En 1858, à partir de l’ouverture des registres par Clovis Roy, premier curé résidant, jusqu’à Louis-Georges Caron, curé de Saint-Aubert et de Saint-Damase en 2008, dix-sept dévoués pasteurs se sont succédés auprès de la population aubertoise.

La paroisse est formée de la partie sud de la Seigneurie du Port-Joly et du fief  Rhéaume et ce, à partir du Troisième rang, incluant les rangs I et II du canton Fournier.

Elle est située dans le piedmont des monts Notre-Dame et de la grande chaîne des Appalaches, où sur ses hauteurs se niche le lac Trois-Saumons, la perle des lacs de la Côte-du-Sud.  Elle est encadrée à l’ouest par Saint-Eugène, à l’est par Saint-Louise, au sud par Saint-Damase et au nord par Saint-Jean Port-Joly.

L’érection civile, accordant tous les pouvoirs à la municipalité, est proclamée le 1er mai 1877 et constituée officiellement le 1er juillet 1877.

23 juillet 1889 : Bénédiction par le curé Théophile Houde de la magnifique chapelle Notre-Dame de Pitié.  Cette chapelle, réalisée par Romain Marceau a été construite en forme de rotonde avec ouverture en hémicycle, dans la partie arrière de la sacristie.  Depuis 1976, elle est utilisée comme salon funéraire et de ce fait, tout en conservant sa beauté, elle a perdu les privilèges spirituels associés à son érection.

Selon l’inventaire des lieux de culte du Québec, l’église de Saint-Aubert, située dans la région administrative de la Chaudière-Appalaches, fait partie depuis le 24 avril 2008, de la liste des églises identifiées comme présentant un intérêt soit d’ordre historique, culturel ou esthétique.  Forts de cette reconnaissance, le Conseil de Fabrique et les paroissiens reçoivent ainsi un encouragement à poursuivre son entretien et sa conservation.

Population en 2008 : 1497 personnes.

Extraits tirés du livre Une traversée dans le temps…à l’abri de l’oubli –
Saint-Aubert 1858-2008

 
 
 
Élections 2017
Facebook
Loisirs
Ordures et récupération
Pour tout connaître des événements
Offres d’emplois
Fédération des Clubs de Motoneige du Québec
Camps Odyssée - 3 saumons